Témoignages

La Somatic Experiencing, une approche corps-esprit pour résoudre les traumatismes et augmenter la résilience.

« Pour se reconnecter au langage du corps »

« Malgré plusieurs traitements et opérations chirurgicales, j’avais un chalazion récidivant à l’œil. Mon ostéopathe m’a alors orienté vers une praticienne en Somatic Experiencing®, méthode que je ne connaissais pas du tout. J’ai donc suivi une première séance sans trop savoir à quoi m’attendre.

C’était très étonnant parce que c’était la première fois où il y avait un espace pour mon corps. Je venais pour un problème précis et j’ai découvert autre chose : le corps a son propre langage qui m’était un peu étranger.

Lors de cette séance, nous n’avons pas travaillé directement sur le chalazion mais sur ma difficulté à voir ma vie et à me projeter. Le chalazion n’en était finalement qu’un symptôme, qui depuis n’est jamais revenu.

Je suis une séance à peu près toutes les trois semaines. La praticienne est une véritable accompagnatrice, dans un cadre sécurisé et sécurisant.  Elle est comme la complice de mon corps et l’interprète de mes émotions refoulées.  Une séance commence toujours par un temps de prise de contact avec le corps, qui se pose et se calme. Mon corps signale alors la zone à travailler, c’est lui qui me guide : cela demande d’être très à l’écoute. La thérapeute veille à ce que je parte bien du bon endroit. Ensemble, nous allons alors creuser pour aller voir ce que cela veut dire ; parfois des souvenirs de l’enfance remontent, que je pensais avoir complètement oublié. Aussi, cela réveille autre chose de plus enfoui : c’est comme peler un oignon, on enlève des couches pour les travailler au fur et à mesure.

C’est vraiment un voyage dans la mémoire du corps figé, qui a des traumatismes parfois invisibles, imperceptibles. Et sans forcément passer par le langage oral, j’ai accès à des intuitions, des émotions très claires. Pour moi, les effets sont immédiats à chaque séance, et mieux, ils se maintiennent sur le long terme. C’est vraiment très efficace ! J’ai pu débloquer des tas de choses a priori dont je ne me doutais pas que ça coinçait.

Ce qui est génial, c’est que le travail se poursuit entre deux séances. J’ai développé une acuité vis-à-vis des moments où mon corps se noue. Et c’est exponentiel : j’ai l’impression que plus je vis ça au cours d’une séance, et plus le corps découvre lui-même un chemin pour se libérer. C’est comme si il savait lui-même se nettoyer dès lors qu’il y a une sensation désagréable. Ainsi, je gagne en subtilité et je suis de plus en plus alerte et à l’écoute des signaux de mon corps. Je donne de plus en plus crédit à mes sensations, à mes intuitions, par l’entremise de la thérapeute qui sait reconnaitre les blocages et m’aide à les dépasser, s’engageant elle-même parfois quand c’est nécessaire, ne serait-ce qu’en se mettant près de moi…

Avec la Somatic Experiencing®, je suis pleinement actrice de mon changement intérieur. C’est très énergisant ! La psychologie est au service d’une libération physique vis-à-vis d’un événement marquant : cette méthode est révolutionnaire ! »

Emma, 37 ans

« Pour vaincre la phobie des guêpes »

« Enfant, alors que j’étais en vacances, j’ai avalé une guêpe qui s’était posée sur une tarte aux fraises. Ma langue gonflant, nous sommes allés avec mes parents voir le pharmacien du coin qui s’est exclamé « Heureusement qu’elle n’a été piquée qu’à la langue ». Je pense que cela m’a traumatisée : dès que je voyais une guêpe, je fermais la bouche, je mettais la main devant et je partais en courant en poussant des petits grognements bizarres. C’était socialement très handicapant.
Un ami m’a conseillé de faire des séances de Somatic Experiencing®. Comme j’étais intriguée, j’ai accepté. C’était une vraie expérience : le thérapeute m’a posé beaucoup de questions et m’a mise dans la situation d’être en présence de guêpes, qui se rapprochent de plus en plus, comme une simulation. C’était très interactif. J’ai compris qu’il voulait que je les apprivoise et qu’il fallait que je rentre dans le jeu. De manière consciente, j’ai pu exprimer mes émotions, mes ressentis. C’est très intéressant, ce pouvoir de la parole, du subconscient.
Pour moi, cela a été une thérapie brève, trois séances ont suffi. Depuis, j’ai intégré que les guêpes pouvaient vivre dans la même pièce que moi, je ne pars plus en courant. Cet été, il y a eu beaucoup de guêpes sur ma terrasse, mais j’ai quand même pu en profiter. Mes filles sont les premières surprises de ce changement !
Je conseillerais cette approche à toute personne qui veut travailler plutôt en conscience et qui préfère du concret.»

Liliane

« Pour se guérir du choc d’un accident de voiture »

« Il y a 6 ans, j’ai eu un accident de voiture. Celui-ci a eu lieu la nuit alors que j’étais endormie  sur  le siège arrière du véhicule. Conséquences : j’ai eu tout le tronc plâtré pendant deux semaines et du fait des douleurs, j’ai dû porter un corset durant deux mois. S’en est suivie de la rééducation dans un centre spécialisé.

Pendant 4 ans, je n’ai pas trop pensé à cet accident. Puis, cela est revenu très fort dans ma tête. A ce moment-là, je me suis dit qu’il fallait vraiment que je fasse quelque chose. Et par hasard, j’ai rencontré une thérapeute en Somatic Experiencing® à Paris, qui m’a expliqué qu’elle traitait les chocs, par exemple après un accident de voiture… Autre hasard, elle habitait à 5 minutes de chez moi à Saint-Nazaire…J’ai donc décidé de tester une séance. Et j’ai continué. Cela fait maintenant un an et demi.

Ce qui me plaît, c’est que la thérapeute n’est pas là à seulement pour m’écouter, mais  qu’elle se base sur mes réactions corporelles : mes mains qui s’agitent, ma respiration qui s’accélère, mes pieds qui se tordent…Ou elle me demande comment je me sens dans mon corps. Par exemple, si je me sens triste, elle m’invite à situer cette tristesse.  J’aime ce côté concret de travailler avec les émotions du corps et le fait de ne pas être passive.

En effet, elle ne me donne pas de clés pour avancer mais elle m’amène à trouver mes propres outils à utiliser au quotidien, pour que ça aille mieux dans ma vie. Ça me rend plus solide de les avoir. Je trouve ça vraiment intéressant de me sentir actrice dans le processus et en même temps, qu’elle soit là pour me guider, pour me questionner. Je me rends compte que tout part de moi.

Petit à petit, ça dénoue des petits morceaux de l’accident. Quand j’y pense, il apparait moins violemment, je le sens un peu plus loin de moi. C’est un peu comme si cet accident était un trou : il est en cours de réparation, au fur et à mesure, je le recouds.

Avant chaque séance, je me dis quelle chance d’avoir accès à cette méthode.  Ce n’est pas un travail qui se fait que dans la tête, et juste du blabla. Partir de notre corps pour décrypter notre état intérieur et aller vraiment en profondeur…c’est juste impressionnant et tellement enrichissant. Suivre ces séances de Somatic Experiencing® m’a fait beaucoup grandir.»

Maria, 19 ans