Pendant le confinement, j’ai beaucoup jardiné.

Avec l’arrivée du printemps, la nature a jailli, les fleurs et les feuilles ont explosé dans les paysages. J’ai pu à nouveau apprécier l’abondance de l’Existence…abondance…c’est alors que sont arrivés en abondance les pissenlits sur ma pelouse…

Je les aime ces petites fleurs dorées qui scintillent sur le vert du gazon…mais leurs feuilles rendent la marche pieds-nus moins douce, plus rugueuse et je connais la rapidité de leur expansion.
J’ai donc entamé ma « petite guerre » à moi contre les pissenlits. J’en arrachais chaque jour avec soin, tout en en laissant quelques-uns plus loin.

Un jour, il avait plu la veille, la terre était meuble, c’était plus facile d’arracher les racines jusqu’au bout. Il faisait grand soleil. Vers midi, penchée, admirant le cœur de la fleur, ouvert en grand à cette heure du jour…je réalisais que le cœur était en parfait alignement avec la racine, longue et fine carotte beige.

Mon corps s’est naturellement redressé, mon cœur s’est ouvert. Simple pissenlit, quelle présence !

Racine-cœur, sans racine pas de cœur, pas de fleur…

Racine, attachement, lien, ancrage, nourriture, eau, énergie, force de gravité, ombre, appui,

Le ressenti de notre attachement à la terre, de notre enracinement, permet le ressenti de la présence à soi et de la sécurité intérieure,

Voir la tige s’élancer droite vers le ciel, émerger hors de terre, dans un mouvement vital, une énergie vibrante,

Recevoir l’éclat du jaune, ce cœur qui s’ouvre, s’offre et rayonne, ces pétales confiants et multiples,

Le fruit aérien, vulnérable, au potentiel infini, donnera des graines légères qui essaimeront, virevoltant dans le vent,
Une promesse, un abandon,

Terre-mère-pluie-ciel-soleil terre-eau-air-feu

Ce symbole éclair, message de cette humble fleurette, raccourci de ces deux mots :
racine-cœur, résonne en moi comme un mantra, reste gravé comme une guidance. Sans racine, pas de cœur.

Aujourd’hui, j’ajoute « Sans la douce lumière pas d’ouverture du cœur ».

En Somatic Experiencing®, nous favorisons l’enracinement et cherchons la lumière, le bon, le vrai qui nous fait vibrer, nous rend vivant pour soutenir la rencontre avec nos peurs, le passé qui nous a laissés tétanisés ou obéissants, comme morts.

J’ai alors ouvert le magnifique livre de Philippe Deroide, « les élixirs européens » qui raconte le message des fleurs, souvent issues des prairies du Vercors, leur apport à l’humanité, œuvre très riche d’informations sur les aspirations de l’être, les comportements de protection et sur les plus de 92 élixirs floraux Deva : élixirs du Dr Bach et élixirs dits-contemporains,

A la page « pissenlit », j’ai relevé notamment ce potentiel de la fleur : l’élixir floral de pissenlit accroit notre sensibilité du ressenti corporel …et favorise la dissolution des tensions…Il nous aide à œuvrer sur notre chemin de vie avec grâce et légèreté tout en gardant les pieds sur terre…

Ce fameux ressenti corporel ou « felt-sense » qui en SE® nous aide à guérir mais peut disparaitre justement quand nous nous sentons menacés,
ces pieds sur terre si utiles quand la tempête est proche mais qui nous échappent quand nous avons tellement peur…

Un mystère à découvrir, une ressource à notre portée.

Florence DEWULF

Psycho-Praticienne, Thérapeute Psychocorporel

Découvrir sa fiche Praticien SE

Pascal Martin - L’orientation est une ressource
leo ultricies efficitur. quis, ante. venenatis,

Pin It on Pinterest

Share This