Cette mélodie populaire célèbre la puissance de la Vie et la conviction profonde que celle-ci aura toujours le dessus sur la maladie, la souffrance, les déchirements et la mort. Le jour de Pâques, elle était chantée, murmurée, ressassée par toutes et tous durant des siècles, à l’église, en famille, dans les rues… Plus tard, cette mélodie est devenue un hymne : « O Filii et Filiae » : une musique ancestrale proposée ici dans la version pour orgue de l’organiste parisien Jean-François Dandrieu (1682 – 1738), sur le très bel orgue de l’église Notre-Dame au Sablon, à Bruxelles (Goynaut 1763 – Westenfelder 1989).

Comme nous le dit joliment le philosophe Nuccio Ordine, la musique touche les cordes de l’âme et opère à l’intérieur de nous des transformations, des métamorphoses très importantes. Après avoir écouté une musique, je ne suis plus la personne que j’étais avant…

Alors, puissiez-vous en profiter et vous y ressourcer en cette période de confinement et dans l’attente de temps où nous pourrons à nouveau nous embrasser, nous prendre dans les bras et nous retrouver chaleureusement, tous ensemble, prenez bien soin de vous et de vos proches.

Arnaud Van de Cauter, Professeur d’orgue au Conservatoire Royal de Musique de Liège et thérapeute en Somatic Experiencing® www.echo-art.be

Arnaud Van De Cauter

Arnaud Van De Cauter

Psychanalyse analytique et sophrologie

Découvrir sa fiche Praticien SE

mi, porta. tristique libero. vel, id, odio ultricies in velit, ut

Pin It on Pinterest

Share This